,

StackinSat, demandez le Plan B (blockblog)

« J’écrivais ici mon désarroi face à la mort de Bittr, écrasé par la sacro-sainte compliance, et un autre service semblable a vu le jour en France : StackinSat. Passons en revue la proposition de ce petit nouveau, annoncé en grande pompe lors de l’événement Surfin’Bitcoin (première édition), où votre serviteur avait l’honneur d’être présent.

StackinSat est un service qui, comme Bittr, permet de mettre en place facilement des achats récurrents de Bitcoin en mode automatique, depuis son compte bancaire. Le fonctionnement, à quelques détails près, est tout à fait similaire :
– l’utilisateur s’inscrit sur la plateforme avec un KYC minimal (nom, prénom, date de naissance et numéro de téléphone), communique son email et un mot de passe,
– il communique ensuite une adresse bitcoin qu’il possède (nous y reviendrons, mais StackingSat est non-custodial),
– on lui indique alors un RIB et une référence client à mettre dans ses futurs virements.

Le client n’a ensuite plus qu’à se rendre sur le site de sa banque et mettre en place un virement récurrent (par exemple, 10 euros tous les jeudis) vers le compte bancaire de StackinSat, en n’oubliant pas d’inclure la référence client. A réception des euros, StackinSat va ensuite procéder à l’achat de bitcoins pour ce montant (minoré de frais de fonctionnement de 1,5%) et les envoyer directement sur l’adresse bitcoin renseignée plus tôt.

Le service de StackinSat est donc un “settle and forget” : une fois que le client l’a mis en place, il peut cesser de s’en occuper : le virement récurrent s’exécutera de lui-même à chaque fois, et les précieux bitcoins arriveront sur son portefeuille sans qu’il n’ait a lever le petit doigt. »

A lire sur hearmeboar.fr

Retrouver l’article original de Ailleurs ici: Lien Source

Leave a Reply