,

Taproot avance, mais ne sera pas verrouillé ce mois-ci (blockblog)

Si la signalisation de Taproot [1] évolue positivement, cette progression est encore insuffisante pour verrouiller dès ce mois-ci cette mise à jour majeure du protocole Bitcoin. La première période d’essai s’est achevée le 13 mai sur taux de signalisation bien en dessous des 90% requis. Depuis, en dépit d’une progression notable (plus de 75% de la puissance de calcul signale Taproot aujourd’hui), la période en cours s’achèvera également sans atteindre le niveau requis car d’ores et déjà plus de 202 blocs sur 2016 (soit plus de 10%) n’ont pas effectué cette signalisation.

Rappelons que la méthode d’activation retenue, « Speedy Trial », donne trois mois (soit 6 périodes de 2016 blocs) aux mineurs pour signaler qu’ils sont prêts pour Taproot. Si, dans ce délai de trois mois, ce soutien atteint les 90% sur une période, Taproot est verrouillé pour être activé six mois plus tard, ce qui donnera aux noeuds du réseau suffisamment de temps pour se mettre à jour.

Si les mineurs à la traine se décident enfin à effectuer le signalement à partir de la prochaine période (autour du 27 mai), Taproot sera au plus tôt activé en décembre. Si les 90% de soutien ne sont pas atteints d’ici le mois d’août, il faudra alors envisager une autre méthode d’activation comme par exemple une activation par les noeuds du réseau (UASF pour User Activated Soft Fork) afin de contraindre les mineurs rétifs à adopter la mise à jour.

Signaler Taproot n’est pas quelque chose de très lourd, il suffit simplement aux pools de minage d’ajouter un « 4 » à la fin des bits de version dans les blocs minés. Il n’est même pas nécessaire de mettre à jour les serveurs, puisque ça peut être fait par la suite, dans les six mois entre le verrouillage et l’activation. Les mineurs paresseux, notamment BTC.com et Pool, n’ont donc aucune excuse valable. Pool /status/1394190217557463046″ target=”_blank”>a d’ailleurs annoncé aujourd’hui qu’il commencerait la signalisation avant la fin de la semaine.

Pour en savoir plus : taproot.watch

[1] Taproot est une proposition de mise à niveau du protocole Bitcoin combinant l’algorithme de signature Schnorr avec MAST (Merklized Abstract Syntax Trees) et un nouveau langage de script appelé Tapscript. Taproot permettra d’augmenter la flexibilité des smart contracts de Bitcoin, tout en offrant plus de confidentialité, les transactions complexes ne pouvant pas être distinguées des transactions classiques. Enfin, Taproot améliorera la scalabilité du protocole, en évitant à toutes les conditions contractuelles d’être traitées par le réseau et d’encombrer la blockchain.

Retrouver l’article original de Jean-Luc ici: Lien Source

Leave a Reply